Save the date – Conférence 2017

Impression

L’African Business Lawyers’ Club (ABLC), en partenariat avec Medef International, organise la sixième édition de sa conférence annuelle le 30 juin prochain de 17h00 à 20h00 au siège du Medef. Cette année, le thème portera sur les enjeux et défis que pose la croissance urbaine de l’Afrique : « African cities promises: unleashing the potential of urban development ». L’Afrique connaît aujourd’hui une poussée démographique sans précédent corrélée à une véritable explosion urbaine. Selon les prévisions des Nations unies[1], l’Afrique devrait compter 2,8 milliards d’habitants à l’horizon 2060 dont 80% habiteront en ville. En 2040, la population urbaine africaine atteindra déjà 1 milliard d’habitants.

Cette croissance urbaine est source d’opportunités pour le continent africain et un des défis majeurs du XXIe siècle sera pour les Africains de penser la cité africaine de manière durable pour ses habitants. Les besoins d’investissements dans les villes d’Afrique subsaharienne sont estimés à 35 milliards de dollars par an. Mais au-delà de la construction d’infrastructures urbaines, la priorité doit être également donnée à la clarification des droits fonciers pour faciliter l’émergence d’un marché formel de l’immobilier et la création d’espace urbains répondant aux attentes des citadins.

Cette 6e édition réunira des experts juridiques et financiers, des industriels et des entrepreneurs ainsi que des opérateurs publics et privés afin de partager leur expérience dans le domaine de la croissance urbaine, susciter une réflexion et proposer des solutions concrètes et innovantes aux défis du continent africain. Parmi eux, M. Patrice Fonlladosa, président-directeur général Afrique et Moyen-Orient de Véolia, M. Henri-Bernard Solignac Lecomte, économiste au centre de développement de l’OCDE et M. Madani Tall, président-directeur général d’Envol Immobilier, concepteur de la future ville de Diamniadio au Sénégal.

Les débats seront animés par Laurence Caramel, journaliste au Monde Afrique et Nicolas Norbrook, rédacteur en chef du magazine The Africa Report. Le premier échange mettra en perspective les enjeux de la transition urbaine africaine à travers ses mutations et ses disparités. Viendront ensuite deux tables rondes intitulées « (Re)penser la ville africaine : quelles stratégies d’urbanisation pour les métropoles de demain ? », qui passera en revue les stratégies et défis des acteurs locaux et internationaux face à cette transition, et « Vivre la ville africaine : quelles réponses apporter aux nouveaux modes de vie des citadins ? », qui abordera les attentes des citadins en termes de service urbain auxquels doivent aussi bien répondre le secteur public que privé.

Réservez dès maintenant votre place

 

Save the date – Conférence 2016

L’African Business Lawyers’ Club (ABLC), en partenariat avec Medef International, organise la cinquième édition de sa conférence annuelle le 13 juin prochain de 17h00 à 20h00 au siège du Medef. 
 

Cette année, le thème portera sur la diversité du potentiel agro-industriel de l’Afrique : « The Agricultural Spectrum of Africa: embracing the opportunities of a fertile sector ». 

 
« D’un point de vue quantitatif, l’agro-business en Afrique présente aujourd’hui de formidables perspectives de croissance pour les entreprises car le potentiel et les besoins sont immenses, explique Alex Bebe Epale, Président de l’ABLC. Néanmoins, ce secteur doit aussi être le vecteur d’une meilleure qualité de vie et d’un entrepreneuriat plus sociale. L’ABLC est donc décidé à œuvrer dans la durée avec ses différents partenaires à la création d’un cadre favorable au développement d’une telle vision de l’agro-business. »
 
 
L’Afrique, continent agricole par excellence. Le secteur agricole emploie plus de 60 % des Africains et constitue une source importante de croissance économique plus inclusive. Les industries et services liés au secteur comptent pour plus de 30 % du PIB dans les villes africaines.
 
Les données empiriques suggèrent que la croissance du PIB provenant de l’agriculture est au moins deux fois plus efficace pour réduire la pauvreté que la croissance du PIB lié aux secteurs non-agricoles. La marge de progression est d’autant plus importante que la situation est éminemment paradoxale : l’Afrique importe l’équivalent de 50 milliards de dollars de nourriture chaque année. Pourtant, plus de la moitié des terres arables non exploitées dans le monde se trouvent sur le continent.
 
Cette 5e édition réunira des experts juridiques et financiers, des industriels et des entrepreneurs, des opérateurs publics et privés, afin de partager leur expérience dans le domaine agro-industriel, susciter une réflexion et proposer des solutions concrètes et innovantes aux défis du continent africain. Parmi eux, Gagan Guptadirecteur général de Olam au GabonEleni Gabre MadhinCEO de Eleni LLC, Jacques Dioufancien président de la FAOTheo de Jagerprésident de la Panafrican Farmer OrganizationAlexandre Vilgrainprésident de Somdiaa, Moussa Seck, président du Consortium panafricain de l’agro-business, ou encore Ndidi Okankwo Nwunelidirectrice générale de AACE Food.
 
Le premier débat contextualisera l’importance du secteur agro-industriel comme vecteur de diversification économique africaine. Viendront ensuite deux tables rondes intitulées « Comment faire sauter les verrous du potentiel agro-industriel africain ? », qui passera en revue les méthodes les plus innovantes mises en œuvre sur le terrain, et « Paroles d’entrepreneurs : quels facteurs clés pour une success story ? », qui rassemblera des capitaines d’industrie venus rendre compte de leur expérience gagnée sur le terrain. Les débats seront animés par Serge Michel, rédacteur en chef du Monde Afrique. »

Réservez dès maintenant votre place

 

Invitation à la conférence 2015 : « Consumer Goods in Africa »

 

 

cover-2

 

 

L’African Business Lawyers’ Club (ABLC), en partenariat avec Medef International, le Groupe Azalaï Hotels, Deloitte, DLA Piper France LLP, Clifford Chance, Herbert Smith Freehills Paris LLP, White & Case (Paris) LLP, 35°N, Jeune Afrique et Le Monde Afrique, organise la quatrième édition de sa conférence annuelle le 18 juin prochain de 17h30 à 20h00 au siège du Medef.

Cette année, le thème sera : « Consumer goods in Africa: satisfying the needs of an emerging middle class ».

« La conquête du consommateur africain présente de nombreuses opportunités d’affaires mais également des défis car elle nécessite notamment de repenser les modèles existants, explique Marilia Mayaki Hamar, présidente de l’ABLC. Nouvelles méthodes d’accès au marché, essor du e-commerce et projets de développement de centres commerciaux constituent autant de domaines dans lesquels les entreprises vont devoir faire preuve de toujours plus de créativité ».

L’essor des classes moyennes en Afrique annonce des changements structurels pour les économies du continent. En 2011, la Banque africaine de développement estimait que 300 millions de personnes faisaient partie de la classe moyenne en se basant sur un revenu compris entre 2 et 20 dollars par jour. Selon McKinsey, un total de 85 millions de ménages en feraient déjà partie. L’émergence d’une nouvelle classe de consommateurs s’accompagnera de nouvelles habitudes de consommation qui représentent autant d’opportunités d’affaires pour les entreprises.

Plusieurs invités, choisis pour leur expertise des différents aspects de la chaîne de valeur de l’industrie des biens de consommation, viendront aider à identifier les facteurs clés qui permettront de pénétrer durablement ces nouveaux marchés. Parmi eux, Stéphane Rimbeuf, associé du cabinet de Deloitte, Grégory Quérel, PDG de Necotrans, Richard Bielle, PDG de CFAO, Pierre-André Terrisse, Directeur Général Afrique de Danone, Adema Sangale, directeur général pour l’Afrique de l’Est chez Procter & Gamble ou encore Laurent Demey, CEO du capital-investisseur Amethis Finance. Une première session permettra de dresser un portrait de ces classes moyennes et de décrypter leurs pratiques de consommation. Une deuxième table-ronde définira les opportunités d’affaires dans le secteur tandis qu’un dernier rendez-vous abordera les facteurs clés qui permettront de soutenir la consommation en Afrique.

« Le thème des biens de consommation a tout particulièrement retenu notre attention alors que nous sommes en pleine expansion dans ce domaine via notre co-entreprise avec Carrefour, déclare Richard Bielle, PDG de CFAO. Nous sommes ravis de venir partager notre expertise du consommateur africain, forgée par plus d’un siècle de présence sur le continent »

Téléchargez le programme ici

 

E-Transforming Africa : how new technologies are transforming the way of doing business in the continent

Le 25 juin dernier a eu lieu la Conférence Annuelle de l’ABLC sur le thème “E-Transforming Africa : how new technologies are transforming the way of doing business in the continent

Cette conférence s’est tenue au sein du MEDEF, 55 avenue Bosquet, 75007, Paris.

La conférence a été organisée autour de trois axes…

Dans un premier temps, les intervenants ont dressé l’état des lieux quant à la place des nouvelles technologies dans les affaires en Afrique (panorama des infrastructures technologiques et du secteur des NTIC en Afrique).

Puis, ils ont analysé les NTICs en tant que levier d’émergence pour de nouvelles opportunités d’affaires, notamment en répondant à la question de savoir comment la démocratisation des NTIC permet à l’Afrique de sauter l’étape de l’industrialisation et de combler son fossé technologique.

Enfin, les panélistes se sont interrogés sur les conditions pour soutenir la capacité à innover des entreprises africaines dans le secteur des NTIC.

Invitation à la conference e-transforming Africa

Conference ABLC E-Transforming Africa Invitation

 

Alors qu’elle a longtemps accusé un retard important en matière de NTICs (Nouvelles Technologies de l’Information et de Communication), l’Afrique connaît un véritable « boom technologique » qui bouleverse les usages mais aussi son rapport à l’innovation, à la diffusion du savoir et à la formation, et ouvre de nouvelles opportunités dans de nombreux secteurs (services financiers, environnement, agriculture, éducation, santé, etc.).

L’essor rapide de la téléphonie mobile en Afrique a marqué le début d’une nouvelle ère. Avec un taux de pénétration de 32,1 %, une population en forte croissance et des terminaux toujours moins chers, les télécommunications constituent l’un des secteurs au plus fort potentiel de croissance sur ce continent. L’apparition de ces nouvelles pratiques induit de nombreux enjeux juridiques et réglementaires tels que, notamment, la protection juridique des innovations et des données personnelles, l’instauration d’un cadre réglementaire cohérent et souple, adapté au secteur des NTICs auxquels les principaux acteurs (États africains, opérateurs de télécommunication, bailleurs de fonds, administrations financières, utilisateurs des NTICs, etc.) devront faire face pour maintenir et développer la capacité d’innovation des entreprises africaines.

Téléchargez l’invitation et tous les détails de la conférence ici

 

Conférence : The Rise of Private Equity in Africa

Le private equity, ou capital-investissement en français, est l’entrée d’un fonds d’investissement au capital d’une société et son accompagnement pendant plusieurs années, avant la revente de sa participation. Il s’agit d’un apport de capitaux et de savoir-faire.

Des experts du private equity et de l’Afrique ont offert à plus de 300 personnes un événement exigeant et stimulant. Dans l’assistance : des cadres dirigeants de la finance, des banquiers, d’importants groupes français, des industriels (de la construction, des télécoms, de l’énergie, etc…) mais aussi des représentants des ministères français des finances et des affaires étrangères, d’universités parisiennes, de Banque Mondiale ou de la COFACE, d’ambassadeurs de pays africains à Paris, etc…

La Conférence a été organisée par l’ABLC avec le soutien de MEDEF International, PwC, Jeune Afrique, le Club Afrique de l’INSEAD, Herbert Smith Freehills et Clifford Chance.

Télécharger le rapport ici Compte-rendu de la Conférence _The Rise of Private Equity in Africa

Table ronde 1

L’essor du private equity : tendances et perspectives en Afrique

 

Table ronde 2

Les facteurs clés du succès du private equity en Afrique : l’émergence d’une solution africaine

 

Table ronde 3

Témoignages : entreprises et fonds de private equity les conditions d’un mariage réussi